Rando Jonquilles du dimanche 24 mars 2019

La traditionnelle rando jonquilles annuelle a débuté ce dimanche matin sous un beau soleil, à une date plus tardive qu’habituellement. De plus ce retard semble avoir été accentué par le réchauffement climatique, aussi d’autres randonneurs étaient passés avant nous. La récolte a donc été moindre. Toutefois, nous avons pu réaliser quelques beaux bouquets.

bouquets de jonquilles

La dizaine de randonneurs a ainsi marché dans le sillon de Bretagne. Cette traversée de cette partie du sillon avait déjà été faite par le groupe, mais elle nous ravi toujours. Pour info, d’après Wikipédia le Sillon de Bretagne est un ressaut topographique traversant en écharpe la Loire-Atlantique. Situé entre Nantes et Pontchâteau, il constitue la bordure d’un groupe de collines d’altitude modeste, formant la bordure méridionale du plateau Nantais. Cette première partie de randonnée nous a conduit jusqu’à la Crêperie du Port à Lavau sur Loire, c’était une ancienne auberge.

les randonneurs à l’heure du café

Ce bâtiment imposant a aussi servi de modèle à la maison dans la Loire de Jean-Luc Courcoult au niveau de Couëron. L’artiste a été attiré par Lavau et ses marais. Ce mystérieux petit village sur l’estuaire de la Loire, presque insulaire retrouve le fleuve à ses pieds à chaque grande marée. Aussi, l’artiste a imaginé cette maison, comme la dernière du village que des habitants imprévoyants auraient construit trop près du fleuve.

le bâtiment originel à Lavau
et sa copie à Couëron

L’après-midi, le groupe s’est rapproché du bord de la Loire et a pu appréhender sa vaste embouchure très sensible aux marées. Or aujourd’hui le coefficient dépasse 100 et un panneau nous enjoint de ne pas rester sur place au-delà de 17 heures. Toutefois, nous avons eu largement le temps de parcourir les marais sur un chemin de bois posé à même le terrain et rejoindre ainsi l’observatoire. S’offrait alors à nous un environnement plat mais inhabituel et curieux. En face sur l’autre rive l’éolienne en test au Carnet et le port à sec de Paimboeuf, à l’ouest la raffinerie de Donges et à l’est la centrale électrique de Cordemais

du haut de l’observatoire (sur l’horizon la raffinerie de Donges)

Par contre le temps s’était nettement rafraîchi, un chocolat chaud sur le retour en a ravi quelques-uns.

La prochaine randonnée aura lieu le dimanche 14 avril entre Ambon (à mi-distance entre La Roche Bernard et Sarzeau) et Damgan au sud sur la côte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *